Sunday, October 3, 2010

Le rapport Forest sur le cru, le cuit et les migraines

Vous avez sans doute remarqué que nous avons fait un retour à l'alimentation cuite depuis plus d'un mois... Après 4 mois d'alimentations presque exclusivement crue (un mois raw gourmet - alimentation crue plus en vogue, à base de beaucoup de noix et 3 mois d'alimentation crue composée principalement de fruits riches en calories, de légumes et d'un peu de noix et graines), force m'a été d'admettre que mes migraines ne s'étaient pas tellement améliorées. Mon énergie par contre était vraiment incroyable. Je me sentais bien physiquement, ma digestion était facile, mais pour tout vous dire, je trouvais ça vraiment difficile et frustrant!


:: De belles courges de notre potager ::

D'abord, je devais souvent faire deux repas, car les enfants ne peuvent manger seulement ce type de cru en quantité suffisante pour ne pas avoir de carence (ce qui n'est pas le cas d'un adulte) et je devais avoir toujours sous la main une quantité astronomique de fruits. L'été ce n'était pas un problème (sur la route, c'était un peu plus d'organisation pour ne pas écraser les bananes, avoir assez de tout en quantité et juste assez mûr...), mais dès que l'automne arrive, les prix grimpent et la qualité diminue...


:: Encore des tomates, le 3 octobre! ::

En bout de ligne, je suis convaincue du bien-fondé de la théorie qui stipule que nous sommes faits pour habiter à moins de 1 000 km de l'équateur (sans maison, ni chauffage, nous mourrions ailleurs) et les aliments qui y poussent sont ceux qui nous conviennent le mieux. J'ai beaucoup aimé comment Dr Doug Graham explique pourquoi l'humain est fondamentalement frugivore en s'appuyant sur des points de notre physiologie (dans The 80/10/10 diet), c'est difficile à réfuter. Je conviens que les autres aliments dont nous nous nourrissons sont des solutions de rechange auquel le corps s'est plus ou moins bien adapté au fil du temps.


:: Création d'Aïsha pour les fées (les vraies... celles qui laissent de petites surprises au matin... ::

Dans une situation idéale, je déménagerais dans les Tropiques et je m'alimenterais de cette façon, car je crois sincèrement en cette théorie et c'est de loin l'alimentation qui me procure le plus d'énergie. Par contre, ici c'est une autre histoire. Puis, il y a l'aspect social qui devient lourd et le fait de devoir toujours tout cuisiner en double. Il y a un sentiment de privation plutôt frustrant. Si j'avais vu des résultats incroyables au niveau des migraines, ça m'aurait encouragé à poursuivre.


:: Coco-chia snowballs de Sunny Raw Kitchen : délicieuses (j'ai remplacé le cacao par de la caroube) ::

Je me suis donc tournée vers la chiropractie (ce que j'avais déjà fait auparavant sans grand succès), mais cette fois, je suis tombée sur un spécialiste très compétent et connaisseur en la matière. Mes migraines ont déjà réduit de beaucoup et il semble que nous soyons sur la bonne piste. Je peux désormais manger des aliments qui autrefois me causaient automatiquement une migraine (chocolat, alcool, MSG, fromages vieillis) sans en souffrir les conséquences. Cela dit, ça ne sera que de façon occasionnelle, mais c'est tout de même bon de savoir que je peux me permettre un écart sans devoir passer la journée suivante au lit!


:: Salade très simple (mais succulente!) de carottes râpées, raisins secs, noix de Grenoble grillées et coriandre fraîche avec une vinaigrette huile d'olive, vinaigre de cidre de pommes, sel et ail. ::

Mon plan est donc de continuer à éviter les sucres concentrés (y compris le sirop d'érable, miel, sirop d'agave, sirop de riz et même les jus de fruits, mais un peu de fruits séchés en modération), les produits laitiers de vache (mais je mange un peu de fromage de chèvre, étant donné que la molécule du lait de chèvre est bien différente - plus petite- de celle du lait de vache et ne crée pas un pic de sucre lorsqu'elle est absorbée), les grains et farines raffinés et de varier les produits céréaliers utilisés le plus possible afin de ne pas manger du blé régulièrement (au moins la moitié des produits céréaliers utilisés devraient être sans gluten - quinoa, millet, amarante, sarrasin, etc.), et ce, cinq jours sur sept, ou la plupart du temps à la maison, à l'exception des occasions spéciales ou des sorties. Je ferai des cures de cru de temps à autre et essaierai de manger cru au petit déjeuner (et parfois le midi aussi, un smoothie vert) plusieurs fois par semaine.

Je crois qu'il s'agit là d'un bon équilibre et d'une saine alimentation dont tous peuvent bénéficier. Personne ne profite de la consommation de sucres (si « naturels » soient-ils, ils sont quand même durs sur le pancréas, car ils se retrouvent sous forme concentrée), personne ne tire profit de la consommation de grains raffinés (ou de blé, particulièrement s'il est non fermenté comme dans le pain au levain). Les produits laitiers (à moins qu'ils soient crus) causent de l'inflammation et entraînent la formation de mucus dans l'organisme, et contrairement à la croyance populaire, ils sont loin d'être nécessaires pour nous fournir notre apport quotidien en calcium!

Alors, bref, voilà pour le résumé! Je me disais que je vous devais bien une explication! Je serais heureuse d'entendre votre expérience et vos recettes préférées!

16 comments:

superchacha said...

Effectivement ce n'est pas d'adopter tel ou tel régime strict qui est important( à mon sens) mais plutôt de trouver son équilibre au travers des différents régimes.
Je ne suis pas une adepte du tout cru mais je pense aussi qu'il est important de mettre plus de cru dans son assiette. Je partage également ton point de vu sur le gluten, les produits laitiers et le sucre.
Il faut revenir à une alimentation de bon sens, en gardant l'équilibre entre santé, plaisir et vie sociale.

Carine said...
This comment has been removed by a blog administrator.
maman d'hiver said...

Ici, ca ressemble bcp a ca aussi, même si l'on ne mange pas assez cru! Sauf qu'on est végétariens (moi depuis ma naissance, ainsi que le bébé d'hiver).
C'est chouette, plein de recettes en vue!
Bon appétit et bonne chance pour tes migraines!

Carine said...

C'est vrai que cela fait consommer beaucoup de fruits !
Par moment, ce qui me rend l'alimentation crue moins évidente par moments, c'est justement de ne plus avoir chez moi les fruits qui me font le plus envie (quand je viens de les finir, par exemple) ou juste suffisamment de fruits (dans ce cas, si je ne fais pas les courses dans l'immédiat, ma tendance est souvent de garder les derniers intacts et de manger autre chose - des graines, par exemple - en attendant, ce qui n'a aucun sens !)…

Je ne sais pas comment va être l'hiver, mais pour l'instant je n'ai vraiment pas envie de retourner à une alimentation bien plus cuite.
Je vais essayer de me débrouiller avec les pommes, les bananes et les agrumes, mais je crains d'avoir envie d'acheter beaucoup de fruits exotiques et cela coûte cher ! Et je pense manger des légumes à la vapeur, si j'en ai envie.
Sinon, j'essaie de faire le 80/10/10 mais je mange tout de même plus de gras que préconisé, pour l'instant ! (mais sans aucune huile, à présent).
J'ai aussi lu les arguments sur la physiologie dont tu parles, mais dans l'ebook de Fréderic Patenaude.

Je crois aussi que du fait du climat dans lequel nous vivons, notre corps a dû subir des adaptations. Mais comme j'ai aussi des origines asiatiques, mon corps a moi a toujours eu du mal avec certains aliments et formes d'alimentations !

Et tu n'as pas eu beaucoup plus mal à la tête, en retournant à une alimentation cuite ?

Carine said...

oups, j'ai posté deux fois mon message (car le blog me disait que c'était trop long, alors que c'était passé), je veux bien que tu effaces le second, Catherine !

Je voulais ajouter aussi, que si je ne consommais pas beaucoup de viande avant mais n'imaginais pas m'en passer complètement, la viande ne me fait plus du tout envie (d'ailleurs, la dernière fois que j'en ai mangé, j'ai eu mes règles a une période complètement fantaisiste, ça m'a encore plus dégoûtée...). Les produits animaux en général (sauf le miel en thérapeutique) ne me dont d'ailleurs plus du tout envie (oeufs, poisson et, depuis peu, le fromage me fait à la fois plaisir et m'écoeure aussi un peu)...

Catherine said...

Merci les filles de vos commentaires. Ce que je trouvais très difficile quand je mangeais tout cru, c'était que c'était de plus en plus difficile de déroger pour une occasion spéciale, j'avais terriblement mal à l'estomac, des boutons qui me sortaient partout...

Côté migraine, en fait, j'en avais plus vers la fait, mais c'est surtout à cause du voyage (dodo en camping, dans la voiture). Mon problème de base est biomécanique. Quand je vois le chiro, je peux manger ce que je veux sans souffrir de migraines...

Par contre, ce qui est évident depuis que je ne mange plus cru (et trop de produits laitiers et sucre), c'est que je me sens la tête lourde le matin, j'ai beaucoup de mucus et je n'ai pas du tout la même énergie.

Ce qui m'a un peu découragé du cru, c'est le retour en force des migraines (avant de comprendre que mon problème de migraine était beaucoup relié à ma position et lieu de sommeil - toujours conserver le même oreiller, la même position, menton vers le bas pour bien étirer la nuque) et de terribles allergies (fièvre des foins) à mon retour au Québec (on était en pleine saison), malgré une alimentation parfaitement crue! C'était pas mal décourageant.

J'aime beaucoup Frédéric Patenaude et ce qu'il prône est plein de bon sens.

csil said...

Un ami naturopathe m'a répondu, un jour où je lui posais des questions sur l'alimentation : bien sûr il faut faire attention, avoir une alimentation naturelle et équilibrée est important, mais il faut aussi savoir se faire plaisir car trop de restrictions nuisent au moral et quand le moral n'est pas bon, le corps en pâti. Savoir se faire plaisir est aussi une chose importante pour rester sains.
bon appétit !

http://septalors.canalblog;com said...

Je ne mettais jamais posé la question avant,mais il me semble que l'été ça doit être facile,même agréable.
mais alors l'hiver quand il fait bien froid,quoi de meilleur qu'une soupe bien chaude ou un bon gateau!!
Mais l'avantage,c'est que tu dois avoir beaucoup de recettes en tout cas.

nathalie said...

Manger c'est bien plus que nourrir son corps et je suis d'accord pour dire qu'il faut trouver l'équilibre entre le côté 'santé physique' et le côté nourriture de l'âme. Se retrouver tous autour d'une table, c'est offrir et partager, c'est échanger.

J'ai fait des régimes stricts à cause d'un problème de candida et je continue à devoir faire des régimes ponctuels, mais j'écoute également mon corps et ses envies (les vraies, pas les 'cravings').

Et puis comme tu le dis si justement, tu habites au Canada, pas ailleurs, donc il te faut le prendre en compte. Tu as de super recettes cuites fait avec des produits de qualité, ce serait dommage de ne pas en profiter ! et puis bonjour l'empreinte carbone des produits exotiques...

Le kougloff aux pommes, un des livres qui nous accompagnent dans nos voyages...

Bon courage pour tes migraines !

Francesca said...

I think I have about 5 tomatoes left on the vines now. I'm impressed by your fall harvest.

Catherine said...

Je suis tout à fait d'accord, la santé, ce n'est pas uniquement dans la sphère physique!

lavenderhill said...

Autumn is looking so colourful and fun around your wonderful little home! Secretly, it is my favourite season of the year - but after a recent long period of hibernation with Autumn and Winter in our neck of the woods, I am definitely welcoming the longer, warmer out breath days of Spring. We played with the dolls house in the backyard yesterday afternoon for the first time in months and months. It was gorgeous. Enjoy your snuggly time of year :)

Catherine said...

I love fall, too! It clearly is my favorite season! Especially in our neck of the woods. The colors are stunning!

Francesca, our harvest is incredible, especially since nobody took care of our garden for the whole summer! It was a jungle when we came back, but so lush and full of fruits! Biodynamy rocks!

maman d'hiver said...

Ici, la clès maitresse de notre alimentation est : bio, local et de saison. A mon sens un aliment ne peut informer notre corps quand a ses besoins, que s'ils vivent/poussent dans le même bio top.
La nature est bien faite et elle nous donne tout ce que l'on a besoin et au bon moment.
D'ailleurs on peu le corréler aux fruits et légumes qui se consomment facilement cru, très abondant en été, car c'est un moment où l'on doit avoir énormément d'énergie, contrairement a l'hiver, période de petit travail, où l'on doit surtout lutter contre le froid...

abendkleider said...

These all information which you can share over here is really very fantastic in all these there are so many things which is great to know about it.

promotional bags said...

Your shared all fruits are very best for health. As well as there are no any disadvantages. And best for loosing weight, quickly.