Monday, August 29, 2011

Are we having fun yet?

It is no secret that having 3 babies in 17 months is pretty intense. There has been many days where I called JF at work and waited for him to come back, hidden in the bathroom, crying because I was so overwhelmed. Don't get me wrong: I never doubted that being home with my girls was the best decision, I just found it really hard most days. And I felt blessed to be able to do so and I loved them more than anything, but to be honest, it wasn't fun most of the time. It just felt like a daily marathon.

Ce n'est pas un secret que d'avoir 3 bébés en 17 mois est plutôt intense. Plusieurs fois, j'ai téléphoné à JF au travail et j'attendais son arrivée, cachée dans la salle de bain, en larmes tellement j'étais dépassée. Ne me comprenez pas mal : je n'ai jamais douté qu'être à la maison avec mes filles était la meilleure décision, mais je trouvais ça vraiment difficile une grande partie du temps. Je me sentais privilégiée de pouvoir le faire et je les aimais plus que tout, mais pour dire la vérité, la plupart du temps, ce n'était pas très agréable. J'avais juste l'impression de courir un marathon quotidien.



And now, you know what? I think I can say that we are over the hump. We can hike together respectable distances without holding someone, somewhere on our bodies. I am loving the longer bike and paddle outings.

Et vous savez quoi? Je pense que je peux enfin dire que le pire est passé. Nous pouvons faire des randos respectables ensemble sans avoir à porter quelqu'un et nos sorties de vélo et de canot sont de plus en plus longues et agréables.



I am loving that we can just sit and talk about a situation, listen to their side of the story, find some solutions together and spend a much better day the day after because of it.

J'aime qu'on puisse s'asseoir et parler d'une situation, écouter leur côté de la médaille, trouver des solutions ensemble et passer une bien meilleure journée le lendemain grâce à cela.

We can visit Fort Popham and talk about cannons and murder holes and how it was at the time and see their eyes widen and be amazed by their questions.

On peut visiter Fort Popham et parler des canons et des meurtrières et de comment c'était à l'époque et voir leurs yeux s'écarquiller et s'émerveiller de leurs questions.



I am loving that we can bring them to listen to a Bluegrass band at 7:30 pm and all have fun (instead of fussy little girls).

J'adore qu'on puisse les amener entendre un groupe de Bluegrass à 19 h 30 et s'amuser ensemble (au lieu d'être avec des petites filles chigneuses).



I am loving their confidence in exploring new surroundings and talking to people they just met.

J'aime la confiance dont elles font preuve dans l'exploration des nouveaux endroits et dans les conversations avec les gens qu'elles rencontrent.

I love that we can sometimes sleep in (together) while the girls happily play (and sometimes make messes!).

J'aime qu'on puisse dormir plus tard le matin (parfois) pendant que les filles jouent tranquilles (et font parfois tout un bordel!).



I am loving that we can hike to a secluded beach after dinner to watch the sunset and have everybody return to camp happily.

J'aime qu'on puisse marcher jusqu'à une plage isolée après souper pour voir le soleil se coucher et retourner au terrain de camping dans la joie.



I love to see how proud they are that they can even sharpen their own sticks and cook their sausages (organic, of course!) over the fire all by themselves!

J'aime voir combien elles sont fières de pouvoir affiler leurs bâtons et de faire cuire des saucisses (bio, bien sûr!) sur le feu toutes seules!

I am loving that we can go to potlucks and they can help themselves (to their great delight!) and that we can have (almost) uninterrupted adult conversations while they happily play with friends.

J'aime qu'on puisse aller à des soupers-partage et qu'elles puissent se servir (à leur grande joie!) et que nous sommes capables d'avoir (presque) des conversations d'adultes tandis qu'elles s'amusent avec des amis.

Yep, I think we can safely say that we are over the hump. And yes, we are having fun. And lots of it!

Oui, je pense qu'on peut dire sans l'ombre d'un doute que le pire est passé. Et que oui, nous avons du plaisir. Et pas mal à part ça!



15 comments:

Gen said...

Alors tu me dis qu'il y a de la lumière au bout du tunnel! Merci d'avoir partagé - surtout ton 1er paragraphe. Bonne anti-rentrée! :)

Catherine said...

Oui, Gen, il y a vraiment de la lumière. Crois-moi! Lâche-pas!

Anonymous said...

Ouf! Ça ne donne pas trop envie, ton marketing de la famille... je pensais me lancer dans cette aventure pendant ma résidence... Déjà, on me dit que la résidence va être méga rock n roll... ouf!

Èvelyne

Catherine said...

Oui,oui, vas-y! T'as juste à ne pas en faire trois du coup!

Francesca said...

what a good feeling! I only had two boys in 18 months, and I remember the struggle in the early years.

La Marmotine said...

Qu'est ce que l'on apprécie lorsqu'ils grandissent!!! ^^

Anie, kale said...

il y a de la lumière...
merci!

Elane said...

:)

un sourire, c'est tout ce que j'aurais envie de répondre.
j'aurais presque envie de faire le 3eme dans la foulée pour passer plus vite le tunnel, comme le dit Gen... :)

(puis merci encore pour ton partage il y a quelques mois sur l'arrivée des enfants, les difficultés toussa... ça me reviens souvent en tete quand je n'en peux plus)

isabelle said...

C'est merveilleux pour toi pour vous pour elles.
Tes photos sont tjrs aussi belles.

DanB said...

Bonjour Catherine, oui le pire est passé mais il faut s'entendre sur c'est quoi le pire?
Pour ma part mes grands gars de 18 et 16 ans sont merveilleux mais à chaque âge, à chaque étape il y a des choses différentes aux quelles ont doit faire fasse.
Quand enfin tu peux prendre un thé avec ton amoureux sans être dérangé et jaser à ton goût c'est super mais plus tard quand il est 2h du matin et que ton gars n'est pas rentré et que tu ne sais pas où il est...c'est autre chose. Mais je me dit que tout le temps que j'ai donné à mes enfants et que je donne encore est précieux, les valeurs que je transmets sont là, dans leur coeur et même si auj. j'ai l'impression parfois qu'ils les ont oubliées, mon coeur de mère me dit qu'elles reviendront. Votre présence que vous donnez à vos filles en étant à la maison est très importante. Profitez-en! J'ai eu la chance d'avoir tous mes étés de congé, d'être là la plus part du temps quand ils revenaient de l'école, les vacances du printemps, de Noël, les grandes fin de semaines... quelle joie d'être une maman!

Catherine said...

C'est bien vrai, DanB! L'adolescence, c'est autre chose! On fait du mieux qu'on peut! Et vos gars sont un beau témoignage de tout ce que vous avez fait d'extraordinaire!

Joanna said...

tout parent mérite une palme d'or et une grand tape ds le dos "you are doing a great job in the hardest job: being a parent". ms alors là 3 enfants en moins de 2 ans, ma chère cat, tu es mon idole!
Moi je capote parfois avec 1 seul et je me demande comment je vais survivre à deux! :o)
Avoir des enfants c'est la plus difficile mais aussi la plus belle job du monde.
je t'embrasse fort et j'ai hâte de vous voir ce jeudi!
bisous
jo

Fawn said...

Thank you, Catherine! So true - every day is a marathon. I am counting down the days to next fall, when we should finally be able to be off the ketogenic diet. Halia will be three and a half, and just that much more mature. There's lots of wonderful things going on right now, lots of fun things. But some things I am looking forward to seeing the end of!!

mama quilla said...

merci pour ce que tu dis, je me sens moins seule !! moi j'ai bien aimé mon maternage mais à la veille de la rentrée, où cette fosi ci, c'est tout les quatre qu'ils vont monté dans le p'tit bus de l'école et bien je souris...
on s'était dt que ce serait plus facile qu'en ils iront à l'école, l'avenir proche nous le dira, masi j'espère !!! et oui les voir grandir, s'autonomiser, dialoguer c'est super... moi je sature un peu des cacas culottes, caprices, siestes obligatoires sosu peine de bug dans la soirée...
pas facile...
bises à toi et tes fées

Sarah said...

It does feel wonderful to be over that "hump" doesn't it? Ever once in a while (okay, every other day) I think maybe I made a mistake in not having more kids, but then I think about being back on the other side of that hump and realize I'm happy where we are at!