Saturday, December 11, 2010

Notre spirale de l'avent

Nous avons fait des mobiles de glace qui ont gelé pendant la nuit. Si vous faites ce projet, n'oubliez pas de mettre une corde dans le haut du mobile avant que ça prenne en glace. Il faut enlever l'assiette avant de les accrocher, bien entendu!



Nous avons fait une belle spirale double chez nous cette année. Quelle belle célébration ce fut avec plein de belles personnes!


:: JF, Alex, Karine et les fées sont allés chercher des branches pour faire la spirale ::

Après avoir partagé un repas, j'ai raconté l'histoire de la spirale de l'Avent, puis nous sommes sortis.



Histoire pour la spirale de l’avent

Un chevreuil, un renard, un lapin, un écureuil, un ours.
Créer une spirale en soie, en mousse ou en branches de sapin.
La spirale est un chemin dans la forêt. Au centre, mettre une chandelle.

Il était une fois, une petite fille qui se retrouva perdue dans les bois. Elle jouait insouciante autour des arbres. Elle riait en courant le long des rives d’un petit ruisseau en regardant la lumière qui scintillait en coulant sur les nombreux cailloux colorés. Elle s’amusait tellement qu’elle ne regardait pas où elle allait, sans réaliser qu’il était tard et que la noirceur tombait et qu’elle ne savait plus comment retourner chez elle.

La noirceur enveloppait la forêt autour d’elle. Il n’y avait pas de lumière pour lui montrer le chemin à emprunter pour retourner à la maison. C’était le temps de l’année où les nuits froides d’hiver allongeaient de plus en plus chaque jour.

Elle avait une petite chandelle qu’elle transportait dans ses petites mains, mais elle n’avait pas de feu pour l’allumer. La petite fille avait peur et elle était perdue.

Elle était seule dans la sombre forêt quand soudain elle aperçut un chevreuil qui passait près d’elle. Le chevreuil ne semblait pas avoir peur d’elle. Il broutait l’herbe qui perçait à travers la neige. La douceur et le calme du chevreuil apaisèrent la jeune fille et l’aidèrent à oublier ses soucis. La petite fille continua sa route dans la forêt noire. Peut-être réussirait-elle à retrouver le petit ruisseau qu’elle avait suivi plus tôt et il la mènerait jusque chez elle.

La petite fille marchait dans le noir quand elle remarqua une petite lueur qui illuminait le chemin devant elle. D’où pouvait bien venir cette lumière alors qu’il n’y avait pas de lune ni d’étoiles qui brillaient dans le ciel cette nuit-là. À cet instant, un petit lapin sauta devant la petite fille dans le sentier. Les lapins sont habituellement peureux, mais celui-ci était sorti de sa cachette pour chercher à manger. De le voir devant elle lui donna le courage d’affronter sa peur. Elle continua sa route, remplie d’espoir.

Plus elle avançait, plus l’éclat de la lumière semblait s’aviver. Tout à coup, un renard apparut dans l’ombre de la lumière. « C’est un animal si rusé et intelligent, et capable d’agir rapidement et avec assurance, pensa-t-elle. » Le seul fait de penser au renard l’aida à se sentir plus confiante et à se rappeler que son esprit fin l’aidera à retrouver son chemin. Une fois de plus, elle reprit courage et continua à chercher le chemin qui la ramènerait chez elle. Elle continua d’avancer un peu plus vite sur le chemin sinueux qui semblait la guider vers la lumière. Peut-être s’agissait-il de la lumière d’un feu que quelqu’un avait allumé?

À sa grande surprise, dans la lueur de la nuit, elle aperçut un jeune écureuil. Il babillait en courant dans toutes les directions. « Les écureuils sont si travaillants, ils n’abandonnent jamais, ils sont toujours occupés à chercher des noix. ». Elle sentait que l’écureuil l’encourageait à ne pas abandonner, à continuer de chercher sa route. Ses pas lui paraissaient plus légers, malgré la noirceur. Elle continua sa route sur le chemin tortueux, en se rapprochant toujours plus de la lumière.

Puis, quand elle leva les yeux, elle avait peine à croire ce qu’il y avait devant elle. Était-ce possible? Parmi les arbres, un gros ours maladroit essayait de se trouver un abri pour passer l’hiver. L’ours n’avait pas peur de la noirceur. Il serait seul tout l’hiver, il dormirait dans les profondeurs de sa grotte sombre, bien au chaud. La petite fille se sentit soudainement comme l’ours. Elle n’avait plus peur de la noirceur, même si elle marchait seule dans les bois.

Elle suivait toujours le chemin sinueux, puis, quand elle tourna le coin, une lumière scintillante apparut devant elle. Elle s’approcha de la lumière et alluma sa petite chandelle. Maintenant, sa propre lumière illuminait la forêt et chassait la noirceur. À ce moment-là, son cœur se remplit de joie et de reconnaissance et ses peurs disparurent. Sa petite flamme l’éclairait et illuminait la route. Elle retrouva rapidement le chemin qui la mena chez elle.






Plusieurs heures après que tout le monde soit rentré chez soi, nous pouvions encore admirer la spirale illuminée de la fenêtre...

8 comments:

moment to moment said...

How beautiful to do the spiral in the snow, our community will do it tomorrow, although we wont be able to attend:(
I missed the story you told, but I can imagine that it was lovely!
warmly,
christina

Elane said...

je suis admirative... j'espere un jour etre capable d'offrir autant de beaux souvenirs à mes 2 loulous, que vous les faites pour vos filles ^^

Catherine said...

Christina, I added a translation button on the right. It's far from perfect translation, but it will give you a good idea!

La Marmotine said...

C'est magnifique!!!
Gros bisous et bonne semaine

Anonymous said...

J'adorerais faire cette célébration avec des amis, encore plus dans la neige !

Carine said...

Ps : Oups, je n'ai pas eu le temps de signer !

earthboysblog said...

How lovely Catherine, what an amazing spiral you had out in the snow. I love the little story,, I must add the translator to.

earthboysblog said...

How lovely Catherine, what an amazing spiral you had out in the snow. I love the little story,, I must add the translator to.