Friday, November 9, 2012

Kites in the storm

I remember when the girls were little and all I dreamed of was a quiet moment in the hammock. I remember a conversation I had at that time with a friend of mine who was a runner (and also a mom). I was trying to understand why one would want to run a marathon. I was trying to understand why one needed to push his body to do something that at that time I considered so extreme. I kept thinking that those person probably needed to prove something to themselves. And I asked her why she ran. She said she did simply because it was exhilarating. I did not get it.

Je me souviens quand mes filles étaient petites et que tout ce dont je rêvais était d'un petit moment tranquille dans mon hamac. Je me souviens d'une conversation que j'ai eu avec une copine qui était une coureuse (et aussi une maman). J'essayais de comprendre pourquoi quelqu'un voudrait courir un marathon. J'essayais de comprendre ce qui inciterait quelqu'un à pousser son corps de la sorte pour faire quelque chose qui à cette époque m'apparaissait aussi extrême. Je me disais qu'une telle personne avait probablement besoin de se prouver quelque chose à elle-même. Et je lui ai demandé pourquoi elle courait. Elle m'a répondu qu'elle courait simplement parce que c'était exaltant. Je n'ai pas compris.


Today, it was windy and cold when we woke up. Aïsha and Mathilde went to do some mountain biking with papa while I worked on a rush contract and Mara draw and sang happily beside me in the warm trailer. I seriously cannot remember the last day that it was overcast... We were almost happy to be forced inside, to snuggle together and play cards.  

I can also tell you that when the wind picks up in the desert, it picks up! It was the perfect weather for flying kites! And that's just what we did... until the rain started falling...

Aujourd'hui, il ventait et il faisait froid dehors quand on s'est réveillés. Aïsha et Mathilde sont allées faire du vélo de montagne avec leur papa tandis que je travaillais sur un contrat rush
bien au chaud dans la roulotte et que Mara dessinait et chantonnait à mes côtés. Je n'arrive sérieusement pas à me souvenir de la dernière journée où il n'a pas fait soleil.. On était presque contents de devoir rester en dedans, à se coller les uns sur les autres et à jouer aux cartes.
Je peux aussi vous dire que quand le vent se lève dans le désert, il se lève! C'était un temps parfait pour aller faire voler nos cerfs-volants! Et c'est exactement ce que nous avons fait... jusqu'à ce que la pluie arrive... 



On our way back to the campground, the rain stopped and the sky opened. JF suggested that we go to Dead Horse Point to take some pictures (we hiked there twice this week, but both times, we missed the short window where the sunset hits the Colorado river...). I was cold and wet and did not feel like being out shooting photos in the wind, but changed my mind at the last minute, and boy, was I glad I did! The light was just amazing! I was litterally holding myself onto the rocks to not be blown down the rocky ridge. At one point, I even wedge my foot between rocks to secure myself. The light kept changing with the clouds advancing super fast. I could not stop shooting.

Sur le chemin du retour vers le camping, la pluie s'est arrêtée et le ciel s'est ouvert. JF a suggéré que nous allions à Dead Horse Point pour faire quelques photos (nous y avons fait de la randonnée deux fois cette semaine, mais avons manqué la courte fenêtre pendant laquelle le soleil couchant illumine la rivière Colorado...). J'avais froid et j'étais trempée et je n'avais pas vraiment envie d'aller faire de la photo au gros vent, mais j'ai changé d'avis à la dernière minute, et je peux vous dire que je ne l'ai pas regretté! La lumière était incroyable! Je me tenais littéralement aux rochers pour ne pas me faire pousser en bas par la force du vent. À un certain moment, j'ai même bloqué mon pied entre des roches pour me tenir plus solidement en place. La lumière changeait très rapidement à cause des nuages qui bougeaient sans cesse. Je ne pouvais pas arrêter d'appuyer sur le déclencheur.

 
And when I turned around, frozen hands and knots in my hair from all the wind, but with a big grin on my face from all the photo action, I saw this (I did not touch that picture, it is right out of the camera, the sky was that dark). And then, I turned again and saw that perfect complete rainbow. While running back to the car I got it! This was my marathon. Photography played that same role for me as running a marathon does for my friend (and for JF). I was so happy. It was totally and simply exhilarating.

Et quand je me suis retournée, les mains gelées et les cheveux pleins de nœuds à cause du vent, mais avec un grand sourire dans le visage, j'ai vu ceci (je n'ai pas retouché cette image du tout, elle est tout droit sortie de l'appareil photo, le ciel était aussi foncé). Puis, je me suis tournée à nouveau et j'ai aperçu cet arc-en-ciel complet, parfait. Je suis retournée au camion en courant. J'avais compris. C'était ça mon marathon à moi. La photo joue pour moi ce même rôle que de courir un marathon pour ma copine (ou pour JF). J'étais tellement contente. C'était totalement et simplement exaltant.

7 comments:

lored said...

Tes photos sont extraordinaires, quelle lumière ! Celles dans les tons monochromes me touchent particulièrement. Les tons un peu sépia les rendent intemporelles, éclairage magique en prime !

Penny said...

wow. Just..... wow.

You are such a witness to the glory of nature.

I hope you're working on your book.... (hint, hint)

Caroline said...

Merci pour ces photos magnifiques!! Le désert d'Arizona me manque!!

marie paule said...

Incroyables ces couleurs...
Tu as beaucoup de talent.

Meandering Michael said...

Gorgeous!

Marianne said...

Vraiment incroyable ce ciel! Tu as vraiment bien capté tout cela. J'adore les ciels noirs d'orage!

Catherine said...

Merci les amis/Thanks friends!

Marianne, les ciels d'orage sont tellement photogéniques!