Tuesday, February 2, 2010

The dream


:: Photos taken around the house today ::

There once was a young woman who lived in a far away land where the midnight sun shone in the summer and where there were more bears and crows than human beings. That young woman had a dream. She wanted to have a little homestead and a beautiful house to live in with her three daughters, her prince and her grandma. To do so, she had to move south, where the grass was green in the summer and grew thick and juicy for the cows and sheep to eat.



One year went by and the young woman and young man worked really hard on their little piece of land. They made a big garden, learned to milk their cows, care for their animals and transform all the gifts from the earth. But they grew tired and grumpy. They could never leave their perfect little homestead. The animals needed them morning and night, every single day. They were burning themselves off physically, emotionally and financially. And they started dreaming of the simpler life they lived in the land of the midnight sun, the life that only a community makes possible...



Il était une fois, une jeune femme qui habitait dans un pays très loin d'ici où le soleil de minuit brillait l'été et où les ours et les corbeaux étaient plus nombreux que les hommes. Cette jeune femme avait un rêve. Elle voulait avoir une petite ferme familiale et une belle grande maison qu'elle partagerait avec son prince, ses trois filles et sa grand-mère. Pour ce faire, elle devait retourner plus au sud, où l'herbe était verte et juteuse en été et poussait en abondance pour nourrir les vaches et les moutons.



Une année passa et la jeune femme et le jeune homme travaillèrent très fort sur leur terre. Ils firent un grand jardin, apprirent à traire leurs vaches, à prendre soin des animaux et à transformer tous les cadeaux de la terre. Mais ils étaient de plus en plus fatigués et misérables. Ils ne pouvaient jamais quitter leur petite ferme. Les animaux avaient besoin d'eux matin et soir, tous les jours. Ils s'épuisaient physiquement, émotionnellement et financièrement. Et ils commencèrent à rêver de la vie plus simple qu'ils vivaient au pays du soleil de minuit, une vie qui n'est possible qu'avec une communauté...



No, we are not moving back to the Yukon. And don't get me wrong, we love our farm life, but it's so hard to do this all alone AND translate AND homeschool AND be there for grandma. Too many hats, my head is spinning...



Non, on ne redéménage pas au Yukon. Et ne me comprenez pas mal, on adore notre vie de fermiers, mais c'est dur de faire tout ça tout seuls ET de traduire ET de faire l'école à la maison ET d'être là pour grand-maman. C'est trop de chapeaux à porter, j'ai la tête qui tourne...



I want to be more available for the girls. I want to be more free to leave. I want to do this with other people... I don't want to be stressed out and tired.

Je veux être plus disponible pour les filles. Je veux être plus libre de partir. Je veux faire ce projet avec d'autres personnes... Je ne veux plus être stressée et fatiguée.



I have met my humanity (finally, some will say...). I cannot be that dream that I envisioned for myself. That dream is killing me. I am tired. I want it to be about pleasure, not only about satisfaction.

Je confronte mon humanité (finalement, diront certains). Je ne peux pas être à moi seule ce rêve dans lequel je me suis projetée. Ce rêve m'épuise. Je suis fatiguée. Je veux qu'il y ait du plaisir, et non seulement de la satisfaction.



But I am sad. I thought it would work with my grandma. But the truth is, neither of us seems to be really happy in this situation... The generation gap is real. Our realities are so very different... We have tried really hard to make this work, but we have to come to the conclusion that it ain't working... She loves to be in town and we love the contryside. She loves fast food and we love our sprouts and quinoa. She needs us to be home to feel safe and we need a bit more freedom...

Mais je suis triste. J'aurais aimé que ça fonctionne avec ma grand-maman. Mais la vérité est que nous ne sommes pas très bien ni l'une ni l'autre dans cette situation... Le fossé des générations est bien réel. Nos réalités sont tellement différentes.... Nous avons bien essayé, mais nous devons en venir à la conclusion que ça ne fonctionne pas... Elle aime la ville et nous la campagne. Elle adore le fast food et nous les graines germées et le quinoa. Elle a besoin que nous soyons à la maison pour se sentir en sécurité et nous avons besoin d'un peu plus de liberté...



And I love this house and this area. I was quite attached to the idea of providing my kids with ONE home, a family home. Another attachment...

Et j'adore ma maison et cette région. J'étais plutôt attachée à l'idée d'offrir à mes filles UNE maison, une maison familiale. Un autre attachement...




We are contemplating many possibilities. I will keep you posted on those soon.
There will be some ebb and flow, there will be some tears, there will be some compromises, but I am sure of one thing, there will be lots of love and fun and time to be together.

Il y a plusieurs possibilités dans l'air. Je vais vous tenir au courant bientôt. Il y aura des hauts et des bas, sans doute quelques larmes, des compromis, mais je suis certaine d'une chose, il y aura beaucoup d'amour et de plaisir et de temps en famille et avec d'autres.

Having a place to go, is a home. Having someone to love, is a family.
-Donna Hedges

26 comments:

Anonymous said...

Pas facile ce que vous vivez. Mes pensées vous accompagnent; je souhaite que votre chemin devienne lumineux.

csil said...

Il y a des choix qui ne sont pas toujours facile a faire mais qui sont nécessaires pour avancer.
La vie en autonomie n'est pas chose aisée contrairement à ce que certains pensent. C'est une vie de labeur si l'ont veut pouvoir consommer les fruits de son travail.

Revenir un peu en arrière, faire le point, faire le bilan de ce qui a été accompli ...

Je suis sure que tes décisions, même les plus difficiles à prendre seront réfléchies. Courage

Je suis très admirative de tout ce que vous accomplissez chaque jour ...

a bientot

Nadine said...

Bonne chance Catherine.
Vous avez bien courage.
Mon pere vis avec nous dans ce moment...at ce n'est pas facile...
Notre facons de faire les choses disparait ...la facon donc nous mangeon n'est pas pareille...
I love my dad...very much...but some of our differences are pulling us apart.
My father has helped us with our company..and now my husband is suffering...we also need to regroup as Pepere will leave at the end of the month back for Quebec..and may be then we get can our thinking hats on and figure something out that works well for all of us...
like the TV will dissapear after he leaves...hehehe

Bonne Chance!

Nadine

Anonymous said...

Bonjour Catherine,
j'ai un conseil à te donner! tu dois absolument abandonner ta grand mère loin de chez toi sur le bord de la route, elle retournera certainement vivre à l'état naturel dans les bois avec les bêtes! il faut que toi et ta famille continuiez à vivre votre vie telle que vous l'aimez!
Bon, je plaisante pour ta grand mère (c'est mon humour d'ours Français :)) mais tiens le coup pour le reste!! Puis si tu freines sur les nouveautés quotidiennes de ton blog, qu'est ce que je vais lire d'interressant chaque matin après la toilette et avant le petit déjeuner??? J'ai même pas la télé!
ok,ok,j'arrete mes âneries,mais pour etre serieux,lire ton blog est source d'immense bonheur dans notre maison.
Courage, crois toujours en toi.
Serge

Anonymous said...

Bonjour Catherine! Je suis la petite soeur de Marjolaine, Geneviève. Cela fait plus d'un an que je visite presque quotidiennement ton blog et sincèrement, j'ai une admiration sans borne pour ce que tu fais. Je dirais même que tu es une source d'inspiration et un idéal de maman à la maison. Bien évidemment, j'ai l'impression d'être à des années lumières de votre mode de vie... nous habitons en ville, nous travaillons à temps "plus que plein" dans notre entreprise, les enfants vont dans un CPE...la vie roule à toute vitesse. Mais nous avons tout de même les mêmes préoccupations face à nos enfants et il est évident que tout parent souhaite que ces enfants évoluent dans un environnement sain, qu'ils s'épanouissent et qu'ils soient heureux. Je crois qu'il est important d'être en mesure de s'avouer qu'on ne peut pas tout faire; c'est impossible. En visitant ton blog, je me dis souvent que j'aimerais moi aussi faire beaucoup de nourriture moi-même afin de minimiser notre consommation de produits transformés. Mais la réalité est tout autre, et je dois faire des choix, revoir mes priorités...Bref, ça fait longtemps que je voulais t'écrire (pour te remercier pour les bonnes recettes! quelles découvertes!) et ton message d'aujourd'hui m'a beaucoup touchée. Je réalise à quel point nous pouvons nous fixer des idéaux qui sont parfois difficile à atteindre et à quel point nous pouvons être exigeants envers nous-mêmes...(je travaille fort présentement à abaisser ma "Geneviève idéale" à un niveau un peu plus réaliste!).

Les meilleures décisions ne sont pas toujours celles que l'on croit, mais avec du recul, on réalise que l'on a fait le bon choix.

Catherine said...

Anonyme, Csil, Nadine et Serge, merci du fond du coeur pour vos commentaires et votre soutien. Je suis très confiante que nous trouverons une façon de continuer à vivre la vie que l'on souhaite vivre, mais avec moins de stress psychologique et financier. Je crois profondément en l'importance de travailler en communauté. Nous avons un très beau projet de partenariat en tête et je sens dans mon coeur que ça fonctionnera.

Nadine, I hope that you will find a compromise that works for all of you with your dad. It sure is not an easy situation...

Serge, tu m'as bien fait rire. Nous non plus on n'a pas de télé, tu sais... alors je dois continuer à bloguer! T'inquiète, on est loin d'abandonner nos rêves. On les modifie pour qu'ils nous conviennent mieux! Merci de tes encouragements, ça me fait chaud au coeur!

indigomumma said...

Oh Catherine,

much love to you and your family. You area a wonderful person, beautiful mother and have a heart of greatness. There is that balance isn't there? Of living simply, but balancing it so it doesn't become a very complicated life! :) We have found the same challenges.

I wish you much love with your grandma and family situation. May the angels guide you and create an outcome of love for all.

much much love and many blessings. Thank you for everything you offer with your wonderful blog. Your wise words and inspirations are so much appreciated. You are wonderful xxx

La Marmotine said...

Pensées pour toi qui est au croisement des chemins.
Gros bisous

Catherine said...

Geneviève! Quel plaisir de te lire! C'est fou à quel point on a aucune idée qui nous lit quand on blogue... Merci de ton commentaire, merci d'être vraie et de travailler à être un peu moins celle que tu idéalises! J'aimerais beaucoup te revoir!

Elke, thank you for your love and blessings. I am sure the angels will guide us...

Anonymous said...

Catherine, tu as juste revenir au Yukon. On t'attend toujours. On a besoin de notre Master of Waldorf.
Lache pas.
Elise

Ruth said...

Bonsoir Catherine, vous faites des choix bien difficiles et bien grands et bien beaux. Pouvez-vous faire des échanges gardiennage dans votre coin? Quelques heures, de temps à autre, vous feraient du bien - surtout quand tout vous pousse dans tous les sens en même temps. N'arrêtez surtout pas d'écrire!

PS : ici non plus pas de télé... depuis 1993

heather said...

i'm with indigomumma, hoping for you that the angels intervene if you desire them to. you are brave to say where your limits are. you were brave to reach for the stars. you were brave to invite your grandma to live with you. but mostly you are just a very loving person, and you are now needing to reconfigure, based on the reality you find yourself in. your creativity will guide you, i am sure. you are obviously so created and tapped in. i love the pictures of your home, too! even if they feel a bit melancholic. melancholy is fertile, that's something i've found. much love to you, friend. it's funny, right after you commented on mine tonight, i thought of you, went to the computer, and there you were. and here i am! love..h

Maripol said...

Je ne peux qu'imaginer les difficultés que tu rencontres, et je te comprends.
Je te souhaite de trouver ton chemin.
Je trouve personnellement qu'on peut changer, modifier, se tromper, retourner en arrière, avancer de trois pas, bref... c'est la vie! (comme disent les français, il paraît! hihi)
Partager ses galères, c'est déjà un peu moins lourd.
Je t'envoie tout plein de courage pour cette épreuve de changement, plein de douces pensées.

Clochette said...

Je vous lis pour la première fois aujourd'hui, je rêve aussi de communauté solidaire pour assumer tout, tous ensemble. J'ai 4 filles. Vous pourriez venir en Suisse! ;O) C'est là que nous sommes, c'est aussi vert et froid et chaud parfois!
Bref tout plein d'énergie de de force et de sourire pour tout cela.

Clochette said...

Bonjour, je vous lis pour la première fois. Je suis une maman de 4 filles en Suisse, elles sont dans une école Waldorf. J'ai dû reprendre le travail depuis le début de l'année parce que financièrement cela n'allait pas. Alors que mon rêve est d'être auprès d'elles et de pouvoir les choyer lorsqu'elles sont malades comme ce matin. :O( La vie comprend des choix parfois durs, là je veux qu'elle reste dans cette école donc je travaille à nouveau.
Je rêve aussi de communauté, vous pourriez venir en Suisse! ;O) Plein de force pour vous et votre famille.

Clochette said...

oups le message est passé deux fois, je suis novice en informatique! ;O)
Belle journée à vous tous!

Catherine said...

Chers amis, vos commentaires me font si chaud au coeur. Cette communauté virtuelle est vraiment incroyable! Merci de vos mots d'encouragement et de soutien. Je sais que nous trouverons notre place...

Ruth, on fait parfois de courts échanges avec d'autres familles, mais c'est pas évident avec les choix qu'on fait. J'ai pas envie qu'ils regardent la télé ou jouent à la Wii pendant qu'ils sont ailleurs, tu comprends? C'est pourquoi l'idée d'une communauté de gens qui ont les mêmes valeurs me sourie beaucoup...

Heather, you are so sweet, my friend! Thank you so much for your beautiful words. I am deeply touched. I feel your love and support all the way here! Yes, you are right, I am melancholic, but I also feel a bit giddy inside. It's a strange mix! Love to you!

Catherine said...

Bon courage ma belle et je souhaite que la vie vous présente les opportunités que vous désirez si ardamment!
Au plaisir de te revoir à un prochain souper!
Catherine P.

mama quilla said...

des bisous et su soutien d'ici aussi !!
Ce que vous faites pour vous, pour les filles, pour votre mamie est magnifique !
c'est un régal pour moi de suivre tes aventures, vos créa, votre cheminement, tes idées...
il y a parfois des remises en questions ... et c'est temps mieux... en général c'est souvent pour aller vers un mieux...
quelle belle aventure que le chemin de nos vies, avec ses hauts et ses bas...
bises

Michèle said...

J'ai réalisé récemment que mes idéaux, qui devenaient une liste interminable de "choses qui doivent être faites" commençaient à m'éloigner de mes rêves.

Je crois que s'arrêter et réévaluer la situation ne peut qu'être un exercice positif, quelles que soient nos convictions profondes!

Bonne chance!

Julie said...

Bonne chance Catherine! Je suis certaine que vous trouverez votre bonheur!
Je lis ton blogue avec beaucoup de plaisir depuis quelque temps déjà et je voulais t'écrire depuis le début - c'est Carrie de Parenting Passageway qui m'avait référée à toi, je ne sais pas si tu te souviens. J'admire infiniment tout ce que tu fais pour tes filles, pour ta famille, tout ce que tu réussis à accomplir chaque jour, moi qui peine à faire le minimum! Mais parfois, la magie du blogue fait aussi qu'on ne réalise pas à quel point tu peux travailler fort pour y parvenir.
J'aimerais beaucoup échanger avec toi par courriel. Je te laisse mon adresse dans un commentaire ici?

Anonymous said...

Your house is so beautiful!!!
The lifestyle you are contemplating leaving is sounds similar to the one I am just embarking on. Good luck to us both!

Hélène said...

J'espère que vous trouverez un chemin qui vous conviendra à tous.
En attendant je voulais moi aussi te remercier pour tout ce que tu partages avec nous via ce blog.
Cela m'inspire beaucoup, dans tous les domaines ;-)

Tangerine Dreams said...

I'm late reading this post. I wish you much peace as you come to your decision. I know things will unfold as they should. Might I suggest you consider moving out here ;)

much love to you and your beautiful family (beautiful shots of your home btw!).

farmama said...

Hello Catherine,
I'm wishing you all the best. Have confidence that the perfect solution will arise...and it will for sure! I'm sending lots of love and hugs your way my friend!
sara

Joanna said...

beau texte!
beau rêve!
c'est pas facile la vie de la ferme. Nos ancêtres travaillent dur!
tu fais bien de vivre tes rêves, d'y aller à fond, puis de te réajuster qd tu vois que ça ne va plus, de retrouver un nouvel équilibre!
il faut s'écouter!
je t'embrasse fort!
jo