Tuesday, September 4, 2012

Driving the Cassiar

As you might imagine, working on the road has a lot to do with Internet connexion... which is quite sparse, slow and unreliable in the Northern part of the country... So, we left Whitehorse on Saturday morning and we had 3 days (since Monday was Labor Day) to get out of the area where there was no connexion. We decided to drive down the Stewart-Cassiar highway since we never drove it before, so we had to go down to Smithers to get cellphone coverage/Internet. 

To our great surprise, there is a (slow) connexion in Meziadin Lake Provincial Park for 5$ (about 150 km North of the Yellowhead highway), so we had more time to enjoy this beautiful area.


Comme vous pouvez imaginer, quand on travaille sur la route, on dépend beaucoup de la connexion Internet... qui est plutôt rare, lente et peu fiable dans le Nord du pays... Nous sommes donc partis de Whitehorse samedi matin et nous avions 3 jours (étant donné que c'était la Fête du travail lundi) pour nous rendre dans une zone où il y avait du service cellulaire/Internet. Nous avons décidé d'emprunter l'autoroute Stewart-Cassiar comme nous ne l'avions jamais fait cette route auparavant, alors il nous fallait conduire jusqu'à Smithers pour avoir une couverture cellulaire/Internet.

À notre grande surprise, il y a une connexion (plutôt lente) à Meziadin Lake Provincial Park pour 5 $ (environ à 150 km de l'autoroute Yellowhead), alors nous avons eu plus de temps pour profiter de ce beau coin de pays.
 
:: Mathilde is writing about her day in the precious journal her godparents gave her before we left (the girls don't have to journal, we just set a period after dinner where they can do it and we can spell for them if they feel like it). ::
:: Mathilde écrit sa journée dans son précieux journal offert par ses parrain et marraine avant le départ (les filles ne sont pas obligées d'écrire dans leur journal, nous sommes simplement disponibles pour les aider après le souper si elles ont envie de le faire) ::
:: Checking on their fairy house upon awakening ::
:: Mara et Aïsha vont voir leur maison de fées au réveil ::

Some of you have asked me how we make this great life possible and what our days look like. I will tell you a bit more about this in the next couple of weeks, but let's start with this. We obviously spend quite a lot of time outside, but there is no set routine and our life is very spontaneous. There is a lot of stuff we don't do. For instance, in the morning, instead of jumping in the shower, swallow breakfast, pack lunch and rush out the door, we snuggle in bed as long as we want, slowly get up and make breakfast (outside when it is not too cold), go explore the lake shore still wearing our woolens from last night and go for a short hike while the sun is coming up.

Certains d'entre vous m'ont demandé comment on faisait pour avoir une si belle vie et à quoi ressemblaient nos journées. Je vais vous en dire un peu plus dans les prochaines semaines, mais je vais commencer par ceci. Nous passons évidemment beaucoup de temps dehors, mais il n'y a pas de routine fixe et notre vie est très spontanée. Il y a en fait beaucoup de choses que nous ne faisons pas. Par exemple, le matin, au lieu de sauter dans la douche, d'avaler notre déjeuner, de préparer notre lunch et de sortir à la course, on se colle dans le lit aussi longtemps qu'on en a envie, on se réveille tranquillement et on fait à déjeuner (dehors, quand il ne fait pas trop froid), on va explorer les berges du lac encore dans nos combinaisons de laine de la nuit et on va faire une petite rando tandis que le soleil monte dans le ciel.

:: Boya Lake Provincial Park, BC ::

:: Meziadin Provincial Park, BC ::
 

 


There is a great movie in the making about location independant workers, called The Wireless Generation of Digital Nomads. It sounds like there is more and more of us since this lifestyle now has a name! Some families, like us, chose this lifestyle because they want to give their children a different kind of education and the term Edventure (education/adventure) is born!

So we, digital nomads, are on an Edventure!

Il y a un film intéressant qui est en production sur les travailleurs qui ne sont pas rattachés à un endroit fixe, qui s'intitule The Wireless Generation of Digital Nomads. On dirait que nous sommes de plus en plus nombreux étant donné que ce style de vie a désormais un nom! Certaines familles, comme nous, ont choisi ce style de vie parce qu'ils désirent offrir à leurs enfants une éducation différente et le terme Edventure (éducation et aventure) est né!

Alors nous sommes des nomades numériques partis à l'edventure!


6 comments:

murielle said...

TES PHOTOS SONT VRAIMENT MAIS VRAIMENT FANTASTIQUES .....

Joanna said...

ah ces paysages grandioses.... vous allez être capables de revenir à vos montagnes d'estrie après ca???

Catherine said...

Merci Murielle et Joanna! Tu veux dire, nos... collines!

clemferrat said...

Edventure...j'aime beaucoup ce terme et le concept...

L'équipe du Journal JOSE said...

Trop drôle ! Ce bout-ci:
''Nous passons évidemment beaucoup de temps dehors, mais il n'y a pas de routine fixe et notre vie est très spontanée. Il y a en fait beaucoup de choses que nous ne faisons pas. Par exemple, le matin, [...]on se colle dans le lit aussi longtemps qu'on en a envie, on se réveille tranquillement et on fait à déjeuner (dehors, quand il ne fait pas trop froid), on va explorer les berges du lac encore dans nos combinaisons de laine de la nuit et on va faire une petite rando tandis que le soleil monte dans le ciel.''

c'est ce que nous vivons depuis longtemps (à part les voyages et le Yukon, disons), si longtemps en fait, que je n'aurais même pas pensé à comparer comme ici, tu le fais si bien: ''au lieu de sauter dans la douche, d'avaler notre déjeuner, de préparer notre lunch et de sortir à la course,''

Merci pour ce partage ! Après toutes ces années, il semble que nous ayons complètement oublié de ne pas vivre. ;-)

Édith

Catherine said...

Magnifique, Édith : Après toutes ces années, il semble que nous ayons complètement oublié de ne pas vivre. ;-)

J'adore!